Les nouveaux projets

Réunis à Chanteix hier soir, les élus ont fait le point sur l’école numérique

L’école numérique de Corrtech a réussi sa première année. Et Corrtech poursuit sur sa lancée en créant les Bains douches numériques.

C’est une petite école, toute récente, mais qui affiche déjà de bons résultats. L’école Corrtech, basée sur la pédagogie Simplon, fera sa deuxième rentrée en septembre prochain. Et déjà, elle a rempli ses objectifs si l’on en croit les éléments fournis par Bernard Combes, hier soir en conseil communautaire.

Cette école propose à toute personne sans diplôme, en insertion ou en reconversion professionnelle, une formation de référent digital, capable de créer des sites web, de se servir d’outils numériques ou de se repérer dans les différents outils de communication en ligne.

Pour sa première session, l’école installée à Initio a formé douze apprenants, qui ont obtenu un total de 33 certifications, sur 36 possibles. A la sortie, un travaille en intérim, deux ont des promesses d’embauches, deux ont un projet de création d’entreprises, deux poursuivent d’autres formations.

Pour 2018, l’école propose de nouvelles formations : l’une dès la rentrée, de référent digital, pour douze personnes ; une autre de développeur web, en alternance et sur 13 mois. Une formation à la carte est aussi prévue pour les entreprises.

Le succès de cette école a permis la pérennisation, en CDI, de deux intervenants. (BRAVO AAD & ORA!!)

Bains douches numérique

De plus Corrtech va installer un Etablissement public numérique dans les anciens bains douches de la ville, autrefois siège du Sporting, au bout de la place Brigouleix.

Ces « Bains douches numériques » seront un espace ouvert qui aura pour but « d’amener la transformation numérique auprès de chacun » a expliqué Bernard Combes.

Seront proposés sur place des ateliers d’initiation à l’informatique et à la programmation, une initiation au code et au développement web. Au quotidien, l’endroit proposera aussi un accompagnement à la dématérialisation des démarches pour les aînés, alors que se multiplient les obligations d’utilisation d’internet, par exemple pour déclarer ses revenus.

Enfin l’établissement public numérique organisera des conférences et des débats, et sera itinérant sur le territoire de l’Agglo.

Une personne sera embauchée pour gérer cet établissement.

Jean-Louis Mercier (article paru dans La Montagne 03/07/2018)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *